jeudi 31 octobre 2013

Dillon Cooper - Cozmik (2013) + Introduction de "La Classe biberon" (?)

Ça fait déjà presque 2 ans qu'on en parle, nous avons déjà ici posté une de ses vidéos, voilà maintenant sa mixtape. Alors c'est vrai que l'on entendu pas mal de choses sur le gars: nouveau Mos Def, meilleur rappeur de ces 10 dernières années, il va enterrer tous les faux mc, j'en passe et des meilleures, sachez, que ce n'est pas loin de la vérité. Il y a un réel talent ici et surtout une réelle volonté de ne pas absolument coller à l'époque musicale, je m'explique: lui et d'autres dont Joey Bada$$ dont nous reparlerons très prochainement ont cette approche HipHop qui se situe musicalement au niveau des dernières productions d'un K-Def avec toute la communication façon 3ième millénaire propre à notre époque; postant leur gueule un peu partout sur les réseaux sociaux, clippant à tout va (et de fort belle manière) mais surtout en donnant l'image de p'tit gars tranquilles. On est donc loin de l'image ghetto véhiculée par les artistes 20 ans en arrière et loin aussi de celle donnée par tous les nouveaux parrains du Rap que sont les Rick Ross, Kanye West, Rocko, Lil' Wayne et... bah tous les autres qui n'ont pas leur place sur 3H.
Ces dernières années, on nous a beaucoup dit "voilà le renouveau du Rap", mais la plupart du temps les mecs se sont essoufflés ou alors sont tombés dans la facilité. Ici, j'ai le sentiment que sur la durée nous aurons sûrement l'occasion d'assister l'émergence de peut-être, un second "Âge d'or" du Rap. Alors, je peux me tromper et surtout loin de moi l'idée de jouer le mec au discours épique, mais si on la chance d'assister à la naissance de quelque chose, il serait dommage de ne pas y prêter attention.


Je poste la mixtape de D.C. d'abord car elle plutôt bien enregistrée et surtout le format ne fait pas vraiment tape; les ricains sont très forts pour nous sortir des produits "hostés" par des Dj sur lesquels les mecs crient en début de morceaux, avant les refrains et en fin de track pour nous rappeler que ce n'est pas un album, qu'il est en préparation, mais que c'est chaud blablabla. "Cozmik" à la limite fait même figure de (presque) premier album tellement tout coule bien. Même si quelque chose me dérange dans sa voix, je reconnais la technique, le débit qu'il met et surtout le gros effort d'écriture.
Après il est clair que c'est facile d'aller puiser dans le répertoire des Golden Years et prendre quelques instrus ici et là rapper dessus, mais faut reconnaître que sur "Survival of the fittest", bah c'est sublime, quoi. 
Après ce qui me fait peur, c'est qu'avec le peu de considération qu'ont les mass-médias pour le Rap underground, Dillon ne décide de sortir que des sons comme les pistes 11 à 16 qui sont clairement le genre de Rap avec lequel a du mal la plupart des lecteurs d'HipHop Hourra.
L'avenir nous le dira mais une chose est sûre, Dillon Cooper a l'avenir devant lui.


Aucun commentaire: