vendredi 8 novembre 2013

Dream Big - Feel free to Dream Big (2012)







Daz-Ini et son acolyte Tismé remettent le couvert en cette fin d'année et pousse haut, très haut même leur nouveau projet nommé sobrement "Dream Big".


Petit retour en arrière: au mois de Septembre 2012 sortait donc "Feel free to Dream Big", sorte de E.P. en attendant l'album, le tout ponctué de teasers vidéos.
Suis-je objectif quand je vous dis que j'ai beaucoup aimé ? J'ai pas l’impression nan...
En revanche sachez que cet E.P respire le HipHop (pardonnez ce pléonasme) en ce sens qu'on y trouve du Beat Box, de la compo, du sampling et surtout cette communication à base de petites vidéos dans l'esprit résolument à l'ancienne: bras en l'air, montées de genoux, hochement de têtes en veux-tu en voilà... à la limite, il manquait juste du sépia ou le traditionnel noir et blanc. C'est un projet très visuel, en témoignent les covers.

Tismé, ici, assure des prod très jolies, mais quand on est coutumier du bonhomme, ce n'est pas étonnant. Je n'adhère pas à toutes les instrumentales, mais celles que je trouve vraiment lourdes, le sont. Plus ça va, plus il réussi à produire la musique qui le caractérise vraiment: on (re)sent beaucoup moins que par le passé ses influences et on commence à reconnaître sa patte plus facilement.
Côté Rap, Daz pose toujours avec la même énergie, la même technique et peut-être (même) mieux qu'avant. La plume affûtée comme jamais, connectée directement à sa langue déjà bien pendue sublime les instrus de Tismé. On apprécie aussi les featurings agréablement dans le ton.
Le point culminant de cet E.P. reste (pour moi) "Get up", sorte de réunion de kickeurs où tous regardent et shootent dans le même sens, c'est à dire dans nos oreilles. Les mc présents sur cette track sont Ottelo, Deeway Malone, BlackkShadow, Afroriginal Mc qui forme DB Fam, Yo. K et bien sûr Tismé et Daz-Ini.

Ça laisse présager de jolies choses quant à l'album. Un titre est déjà écoutable sur le bandclamp du binôme, il s'agit de "Bouge", sur lequel feate ('scusez l’anglicisme) Vicelow (ex Saïan et actuel (?) OFX).
Cependant une grosse interrogation se pose: le public français est-il prêt pour ce genre de projets, à la fois innovants dans le fond et la forme ? Début de réponse le Mardi 12 Novembre ;)



Aucun commentaire: