jeudi 29 mai 2014

E.One - Dear Seattle (2014)

Je suis tombé sur cette tuerie il y a quelques mois et voulais vous la faire partager en l'ayant bien digéré au préalable.
Evolve One rend ici hommage à sa ville dans cet excellent "Dea Seattle".
Pas grand chose à dire sur cet album: un excellent travail dans l'utilisation des samples, malgré que quelques-uns soient entendus encore et encore, des beats variés et quelques effets bien sympas.
Petite ombre, mais vraiment petite: un meilleur rendu au niveau du mix et du mastering mais bon...
Bonne écoute ;)


mercredi 28 mai 2014

Teenage Fanclub - Fallin' F. De La Soul (1994)

1994, alors que j'habite un bled tout paumé en région parisienne, je reçois la bande originale du film "Judgement night" (La Nuit du jugement en français): habile mélange de Rap et de Rock Alternatif où se côtoie des groupes comme Slayer, Faith No More, Sonic Youth, Ice T, Del Tha Funkee Homosapiens et surtout le Teenage FanClub et De La Soul.
Ce sont donc ces derniers qui à l'époque retiennent toute mon attention avec le titre "Fallin'". Jolie alchimie de Pop Folk avec un beat résolument HipHop; je suis conquis.
Soit dit en passant, je conseille aussi à tous les curieux de jeter une oreille attentive à cette bande originale, ça vaut vraiment le coup.


Par la même occasion, je me rends compte (avec beaucoup de retard) qu'HipHop Hourra fête ou plutôt a fêté ses 7 ans. Putain 7 piges quoi !!!
Bon, vraiment, je sais pas trop quoi dire d'autre par rapport aux précédentes années: difficile de jauger si le travail effectué ici est apprécié tellement les commentaires sont peu nombreux. Cela dit, nous avons quand même un début de réponses avec le nombre de clics indiqués lorsque que nous mettons en ligne nos compilations ou nos liens de téléchargement.
Jusqu'ici je pense quand même sans trop de prétention que Cheeks, Faust et moi-même faisons le taf relativement bien et surtout on s'amuse bien: c'est pour ça qu'on continue et qu'on va continuer !
En tout cas, un gros merci à vous mes deux, mes partenaires du crime sur la blogosphère Cheeky et Faustinho et un gros merci à Y20 et Catrom!.
Longue vie à 3H !!!


mardi 27 mai 2014

L'Entourage - Jim Morrison (2014)

En tant que blogueur, je l'avoue, je ne suis vraiment pas l'actualité musicale française: vu qu'elle est fortement influencée par des gars comme Rohff, La Fouine, Roi Heenok, Kaaris, je me dis (à tort, apparemment) que tout ce qui constitue la relève ou les potentiels contenders (vu que c'est la mode d'utiliser des anglicismes) on à peu près le même univers musicale.
Je viens de tomber sur "Jim Morrison" de L'Entourage et je dois dis que je suis agréablement surpris: petite ligne de basse, sample, vrai set de batterie HipHop... il m'avait semblé que les jeunes avaient oubliés ce genre de choses...
Je ne suis pas fan de tous les flows, trouve ça très inégale en terme d'écriture mais en même temps, avec ce qui se fait actuellement, cette track pourrait passer pour du Victor Hugo.
Agréablement surpris donc, reste à savoir si le reste de l'album est dans la même veine !


vendredi 23 mai 2014

Rza - Only one place to get ip Ep (2014)



"Only one place to get it" de Rza qui est sorti il y a quelque se trouve être un petit Ep de quatre titres assez sympathique à écouter.
Ici, rien à voir avec les productions sombres et lourdes labellisées secte Wu-Tang; non, on aura plutôt droit à un taf dans la lignée de l'univers musical de Bobby Digital et peut-être dans une moindre mesure ce qui se trouve sur la vraie bande originale du film "Ghost dog".
Après un presque râté qu'est la toute première piste, "Egoist enlightment", sorte de gros appel du pied aux mass médias (?), on rentre vite fait dans l'univers du Rza. À un tel point qu'on se demande pourquoi après autant d'années il ne prenne pas plus de risques en essayant de changer sa formule magique: pensées rapidement balayées en rendant compte à quel point il fait de fort belle manière, ce qu'il a toujours su faire.  Après un "Cruisin" bien sous tout rapport, "Makin' moves" a eu raison de moi. C'est loin d'être le meilleure morceau produit par The Abbot mais il m'a tellement fait plaisir: cette caisse claire et ses charleys qu'on a entendu et ré-entendu...
Ce Ep fini alors sur une note plutôt bonne avec "Doctor" empruntant à l’électronique sa construction très Bobbydigitalienne. Je comprends qu'on puisse ne pas apprécié: je suis conquis.
Côté featuring, tous me sont inconnus: après avoir un peu checké ce qu'ils donnaient en solo, je vous dirais que Rockie Fresh, bien produit, j'entends par un super producteur, pourrait faire des ravages.
Au final, 4 titres gratuits qui passent bien, 4 titres pour nous faire patienter aux vues d'un nouvel album ?? Qui sait !
Bonne écoute à tous ;)




samedi 17 mai 2014

Jazz Spastiks - The Product (2014)


Connaissez-vous les Jazz Spastiks ? Voici leur propre auto description sur leur Bandcamp : "Underground hip hop beat makers, djs and producers". Perso je ne connaissais pas, jusqu'à ce que je me décide de tenter l'écoute de ce The Product, trouvant la pochette sympa.
Bien m'en a pris : ce disque est fraichement sorti en 2014 mais il évoque le bon boom bap des 90's; tendance jazzy et avec pas mal de basses. Count Bass D et Moka Only (entre autres) sont invités au micro, preuve de bon goût.
Nous avons donc tous les ingrédients pour passer un bon moment :)

mercredi 7 mai 2014

Le Second Âge d'Or du Rap !

Je voudrais attirer ici l'attention sur quelques pensées que je voulais ordonner il y a de ça quelques temps: ça fait pas mal de temps que l'on entends à tout va, à tort et/ou à forte raison que "le HipHop (ou Rap) est mort". Avant d'arriver ou non d'ailleurs, à cette conclusion, il me semble qu'un juste retour sur les 15 dernières années soit impératif. Mais avant toute chose, un peu d'Histoire.

On appelle l'Âge d'Or du Rap cette géniale période où tout était à faire ou à approfondir au niveau artistique; période qui irait approximativement du milieu des années 80 au milieu des années 90. Beaucoup prennent le premier album de Boogie Down Productions "Criminal minded" en 87 comme réel point départ et "Wu-Tang forever" du Wu-Tang Clan sorti en 97 comme possible fin. Après, c'est un peu pinailler pour rien...
Après ça, ou alors, à partir de là, quelque chose s'est cassé: le mouvement HipHop fut (réellement) récupéré par les majors, le mouvement s'est transformé en business qui a commencé à faire vivre un nombre incalculable de personnes et de mon point de vue, musicalement, des producteurs qui n'arrivaient à reproduire fidèlement le schéma "sample(s) + sampler" sont arrivés avec des nouvelles sonorités (Swizzbeats par exemple et surtout Timbaland ont contribué à ce nouveau son)
Devant de ce "Nouveau Rap", certains adorateurs de la première époque se sont grossièrement mis à colporter "HipHop is dead", le tout en sachant qu'on allait encore prendre dans les gencives tout plein d'albums classiques.
Le Second Âge d'Or du Rap est né précisément à ce moment là, pour moi !!!

"(...) ouais c'est bien, mais c'était mieux avant (...)",  nom d'un chien, le nombre de fois où je l'ai dis cette connerie, si je pouvais remonter le temps et me mettre des front kicks... 
Cette phrase, cristallise à elle seule ce qu'ont été ses 15 dernières années: des critiques d'un gosse trop gâté qui ne sait pas qu'il a entre ses mains des diamants. Sérieusement, qu'est-ce qui change quand en 94 tu rentres de chez le disquaire avec "Illmatic" et quand tu rentres chez toi en 2001 avec "Hi-Teknology" ?? Rien du tout, tu voulais du Rap, du bon Rap même, et tu l'as eu !
Où je veux en venir est exactement ce point, beaucoup se sont plains de l’essoufflement du mouvement en ne donnant pas la vraie place qui revenait aux supers albums sortis entre (on va dire) 98/99 et 2011/12.
Sur toute la blogosphère, sur certains sites spécialisés ou non et peut-être même sur Facebook, les gens sont très forts pour faire des classements des meilleurs albums des golden years, ou de telle ou telle année; je veux bien mais moi, j'vais rappeler deux ou trois choses qui nous sont tombées dans les mains après ces fameuses années dorées (liste non exhaustive) :

- Black on both sides (Mos Def) 99
- Opération Doomsday (MF Doom)
- Train of thouth (Reflection Eternal)
- The Unseen (Lord Quasimoto)
- Like water for chocolate (Common) 00
- Fantastic vol. 2 (Slum Village)
- Question in the form of an answer (People Under The Stairs)
- PeteStrumental (Pete Rock) 01
- Humanoïd erotica (Fat Jon) 
- Infectious (Jigmastas) 
- From artz unknow (Kan Kick)
- Welcome to Detroit (Jay Dee)
- The Magnificent (Jazzy Jeff/A Touch of Jazz) 02
- Dwight Spitz (Count Bass D)
- The Listening (Little Brother) 03
- Here to there (Dj Spinna)
- Lowdown suite (Moka Only)
- God's stepson (9th Wonder)
- Connected (The Foreign Exchange) 04
- UN r or U out (The U.N.) 
- Slow your roll (Time machine)
- Madvillains
- Mm Food (MF Doom) 
- Hurry up & wait (Hezekiah) 05
- Squirrel & the aces (Cesar Comanche)
- Seeing spirit (Kan Kick)
- Three pieces puzzle (Jneiro Jarel)
- Canned good (Marco Polo) 
- The Leak edition vol. 1 (John Robinson)
- I do what I do (Kev Brown) 
- Temps précieux (L'Exécuteur de Hong Kong) 06
- Ink is my drink (Panacea)
- Eternal development (Grooveman Spot)
- The Stepfather (People Under The Stairs) 
- Connecting the dots (Rich Medina) 
- The Fevers (Ta'Raach)
- Whatts happening (Ohmegga Whatts) 07
- 8WM (Black Sheep) 
- Below the heaven (Blu & Exile)
- Bayani (Blue Scholars)
- Grown & fresh (Familiar Unseen)
- Mental Leakage (Brother Dvooa)
- Mes influences (Moar)
- Tribute (Onra & Quetzal)
- Hollywood recordings(Sa-Ra Creatives Partners)
- Translations (Samon Kawamura)
- Aftathouths vol. 1 (Afta 1)
- The Renaissance (Q.Tip) 08
- Airport 2 (Moka Only)
- Clin d'oeil (Jazz Liberatorz )
- Done already (Mabanua)
- Pardon my dust (Surreal)
- The Push (Rashaan Ahmad) 09
- Soul-food music (Beat-Maker-Beat)
- Toeachizown (Dam-Funk)
- Water for Mas (Cyne)
- Nights alone (Freddie Joachim)
- Breakfast (J-Zen)
- Kalhex (Kalhex)
- The LP (Large Professor) bien que ce soit une réédition...
- Lucky 9teen (Mike Slott)
- REmixes.Hu (Mil)
- Study guide (Freddie Joachim & Question)
- Beautiful: opus of love, deeper than flesh (Kan Kick) 
- Love exposure (Akryte, Broke & Repeat Pattern) 10
- Natural (Self) (AMS)
- La Semaine (B. Lewis)
- Supply for demand (Damu)
- Machines hates me (Dibia$e)
- Makin' sound (Eric Lau)
- The Love Ep (The Globetroddas)
- You need this music (Nottz)
- Rugged tranquility (Ohbliv)
- Long distance (Onra)
- Dilla joints (The Roots)
- Elmatic (Elzhi) 11
- Catrom EP
- Lone sharks (Doppelgangaz)
- Makin' dollas (DTMD)
- Neva done (Grap Luva)
- Get mad relax (Green butter)
- Night shift (K-Def)

(ouf...) Et il y en a énormément à rajouter et ce, jusqu'au dernier album chroniqué ici (à savoir "All my angles are right" de Cyne en passant par "12 step program" des People Under The Stairs posté dans la shoutbox par Cheeks).
"HipHop is dead" ??? Pfff...
Qu'on soit bien d'accord: je ne parle pas ici de la mode, des nouvelles habitudes de consommation, du téléchargement, je m’efforce juste de mettre le doigt sur une période qui mérite elle aussi tout notre respect, comme son illustre grande sœur.

Ce Second Âge d'Or est d'autant plus palpable qu'il y a un réel "moins bien" quantitativement et c'est normal: tous les acteurs qui remplissent cette liste, faisaient écho à tous ceux des années dorées, qui forts d'une base bien établie attendent peut-être de se faire remplacer (?) ou simplement sont moins inspirés (?).

Voilà le ressenti d'un gars qui écoute du Rap depuis maintenant plus de 20 ans: encore une fois, loin de moi l'idée de dire aux gens ce qu'il faut ou non écouter, mais je suis sûr que nous sortons gentiment de quelque chose qui selon moi devrait être valorisé.