mercredi 18 décembre 2013

Chloe Martini - Reborn EP (2013)


C'est sur le toujours très bon site Rappamelo que je suis tombé sur cet EP de Chloe Martini, Reborn. Ce dernier étant sorti sur le label Mellow Orange (où le producteur Freddie Joachim a sorti quelques unes de ses perles également), on pouvait s'attendre à quelque chose d'intéressant.
Et en effet, cette beatmaker polonaise d'à peine 20 ans nous a concocté ici la bande-son idéale pour notre soirée au coin du feu : des pistes de Hip Hop instrumental très posé, avec une touche d'Électronique et un brin de Soul.; le tout parsemé de quelques vocaux féminins.
Tout ça est très sympathique, ma foi,  il ne reste plus qu'à suivre ses futurs travaux et voir ce qu'elle pourra offrir sur un long format.
Car oui, nous n'avons malheureusement droit qu'à trois morceaux plus un remix, mais c'est gratuit donc ne boudons pas notre plaisir :)

P.S. : Belle pochette "cosmique", à l'image de la musique.
Edit du 31/12 : J'ai remplacé le lecteur SoundCloud par celui de Bandcamp.

Chloe Martini - Reborn EP (lien Zippyshare)


Suzi Analogue - We cannot hide (prod Ohbliv)



"We cannot hide", présente sur la "Nnxtape" de Suzi Analogue, sortie en 2010. Sur ce vrai/faux album, Suzi vole des instrus de supers producteurs allant d'Ohbliv ici présent à Ta'raach.
Je suis retombé sur cette track pas plus tard qu'hier et j'me suis dit que ce serait pas mal de rebalançer tout ça.

Faust Note #40

<iframe width="100%" height="166" scrolling="no" frameborder="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/124951022&amp;color=ff6600&amp;auto_play=false&amp;show_artwork=true"></iframe>

lundi 16 décembre 2013

7 Days Of Funk (Snoopzilla & Dâm-Funk) - 7 Days Of Funk (2013)


"Modern funk", "boogie funk", "future funk", autant de termes pouvant qualifier le Hip Hop instrumental mutant du producteur Dâm-Funk. Et sachant ce que l'illustre Snoop Dogg a fait aux côtés de Dr. Dre à l'époque des albums "The Chronic" et "Doggystyle", il était logique, même si utopique, que ces deux artistes voient leurs routes se croiser.
C'est désormais chose faite, et ce qui en résulte est exactement à l'image de ce qu'on aurait pu attendre d'une telle collaboration : du parfait "G-Funk 2.0", pour reprendre une expression que j'ai vue sur le net.
Ici, "Snoopzilla" (c'est son pseudo pour ce projet) chante et chantonne plus qu'il ne rappe, mais à aucun moment ça ne nous gêne; en bon crooner west-coastien qu'il est. Le désormais tube Faden Away  est là pour le démontrer... on peut y entendre des synthés ravageurs et une caisse claire qui claque comme jamais, pour notre plus grand plaisir. Mention spéciale à I'll Be There 4U également !
Que nous manque t-il pour que ce soit irréprochable ? Eh bien des invités bien choisis. Comme Kurupt, le Dogg Pound (hélas présent sur le morceau bonus) et enfin l'ex chanteur du groupe Slave : Steve Arrington... avec qui Dâm-Funk avait réalisé le disque Higher dernièrement.
Seul reproche : tout ça est beaucoup trop court ! Normal me direz-vous : c'est un EP... Oui mais il n'empêche que l'on en redemande. On espère une suite pour ce nouveau duo...?
Je vous ai mis la version iTunes avec un second morceau bonus : High Wit' Me; bonne écoute :)

Mot de passe pour extraire l'archive : cs_75_v


01 - Hit Da Pavement
02 - Let It Go
03 - Faden Away
04 - 1Question? (feat. Steve Arrington)
05 - Ride (feat. Kurupt)
06 - Do My Thang
07 - I'll Be There 4U
08 - Systamatic (feat. Tha Dogg Pound) [Bonus Track]
09 - High Wit' Me [Bonus Track]

dimanche 15 décembre 2013

Le Sampler/Samplé du Dimanche...

Aujourd'hui, bim, petit retour en 1974 pour retrouver plus ou moins Lino Ventura, à l'affiche du film "Les durs", co-production italo-franco-américaine réalisée par Duccio Tessari. L'important ici pour nous est de retrouver Isaac Hayes en tant que producteur de la bande originale: il y signe justement l'un des ses meilleurs morceaux à savoir "Hung up on my baby" qui devient de suite un classique. À noter également qu'Isaac tient un des premiers rôles, aux côtés de Fred Williamson.




"Hung up on my baby" est remise au goût du jour par les Geto Boys (groupe dont est issu le rappeur Scarface) en 1991 sur le titre "Mind playing tricks on me", présente sur l'album "We can't be stopped" et également présente sur la bande originale du jeu Gran Theft Auto 5. Le son est réutilisé quasiment tel quel, mais là encore, il est devenu rapidement un classique du Rap.
Bon dimanche à toutes et à tous ;)



jeudi 12 décembre 2013

Ohbliv - 3_4 13 (2013)

Dernière sortie d'Ohbliv, maître HipHop instrumentale; cette fois-ci il donne clairement dans le vintage, avec ces instrus résolument Funky 80. C'est court, affreusement court même, mais c'est du très lourd.
Bonne écoute ;)


Dj Skarface - MadDILLAiny (2013)


Au hasard de mes clics sur le net, je suis tombé sur cette tape d'un certain DJ Skarface.
Le principe est celui du mashup : confronter les acapellas d'un album bien connu aux instrumentaux d'un autre album célèbre. En l'occurrence, il a eu l'idée toute simple mais efficace de remixer le fameux Madvillainy de Madlib et MF DOOM avec des beats de feu J Dilla.
Je ne pense pas trop me tromper si je dis que ça fonctionne plutôt bien, le gars sait choisir les éléments qui vont bien ensemble par exemple.
Pas besoin d'en dire plus, vous en savez assez pour cliquer sur Play ! Et la cerise sur le gâteau : c'est téléchargeable via le SoundCloud :)

 [Lâché par Jyuza & Cheeks]



1 - Intro
2 - Raid in the funke
3 - America's coldonit
4 - Operation runnin
5 - Strange and shit
6 - Figaro=Won't do
7 - Meat player
8 - Wild eye
9 - Shadows of nasty
10 - My geek Ffolder
11 - Hardwaves hustle

jeudi 5 décembre 2013

mardi 3 décembre 2013

Daz-Ini & Tismé - Dream Big (2013)

Ambiances spatiales pour Rap terrestres, voilà comment résumer en peu de mots le grand et beau projet "Dream Big", initié par Tismé et Daz-Ini.
On repart sur les mêmes bases de l'Ep sorti un an plus tôt et on agrémente le tout d'un hargne plus forte encore et des invités toujours plus prestigieux (Moka Only, Rootsword, Connie ou encore Vicelow pour ne citer qu'eux) et cela donne l'un des sorties les plus déroutantes de cette fin d'année.
C'est un album un peu construis comme une fête où l'ambiance monterait crescendo pour atteindre son point culminant à "Cosmic fever" avant l'épilogue des "(...)Nuages".
Vous y trouverez un excellent compris entre paroles et musiques; ici, l'un est n'est pas seulement au service de l'autre mais se soutiennent et se complètent de manière limpide. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai écouté l'album de A à Z, y compris les pistes qui ne me parlaient pas plus que ça musicalement, car les paroles vous happent totalement.
Un album, riche, positif, qui, pour le coup, donne au projet "Dream Big" des allures de voyage aérien où la seule consigne de bord serait sky is the limit...
Mais au risque de vraiment me répéter, pas sur que le public suive forcément...