jeudi 31 octobre 2013

Dillon Cooper - Cozmik (2013) + Introduction de "La Classe biberon" (?)

Ça fait déjà presque 2 ans qu'on en parle, nous avons déjà ici posté une de ses vidéos, voilà maintenant sa mixtape. Alors c'est vrai que l'on entendu pas mal de choses sur le gars: nouveau Mos Def, meilleur rappeur de ces 10 dernières années, il va enterrer tous les faux mc, j'en passe et des meilleures, sachez, que ce n'est pas loin de la vérité. Il y a un réel talent ici et surtout une réelle volonté de ne pas absolument coller à l'époque musicale, je m'explique: lui et d'autres dont Joey Bada$$ dont nous reparlerons très prochainement ont cette approche HipHop qui se situe musicalement au niveau des dernières productions d'un K-Def avec toute la communication façon 3ième millénaire propre à notre époque; postant leur gueule un peu partout sur les réseaux sociaux, clippant à tout va (et de fort belle manière) mais surtout en donnant l'image de p'tit gars tranquilles. On est donc loin de l'image ghetto véhiculée par les artistes 20 ans en arrière et loin aussi de celle donnée par tous les nouveaux parrains du Rap que sont les Rick Ross, Kanye West, Rocko, Lil' Wayne et... bah tous les autres qui n'ont pas leur place sur 3H.
Ces dernières années, on nous a beaucoup dit "voilà le renouveau du Rap", mais la plupart du temps les mecs se sont essoufflés ou alors sont tombés dans la facilité. Ici, j'ai le sentiment que sur la durée nous aurons sûrement l'occasion d'assister l'émergence de peut-être, un second "Âge d'or" du Rap. Alors, je peux me tromper et surtout loin de moi l'idée de jouer le mec au discours épique, mais si on la chance d'assister à la naissance de quelque chose, il serait dommage de ne pas y prêter attention.


Je poste la mixtape de D.C. d'abord car elle plutôt bien enregistrée et surtout le format ne fait pas vraiment tape; les ricains sont très forts pour nous sortir des produits "hostés" par des Dj sur lesquels les mecs crient en début de morceaux, avant les refrains et en fin de track pour nous rappeler que ce n'est pas un album, qu'il est en préparation, mais que c'est chaud blablabla. "Cozmik" à la limite fait même figure de (presque) premier album tellement tout coule bien. Même si quelque chose me dérange dans sa voix, je reconnais la technique, le débit qu'il met et surtout le gros effort d'écriture.
Après il est clair que c'est facile d'aller puiser dans le répertoire des Golden Years et prendre quelques instrus ici et là rapper dessus, mais faut reconnaître que sur "Survival of the fittest", bah c'est sublime, quoi. 
Après ce qui me fait peur, c'est qu'avec le peu de considération qu'ont les mass-médias pour le Rap underground, Dillon ne décide de sortir que des sons comme les pistes 11 à 16 qui sont clairement le genre de Rap avec lequel a du mal la plupart des lecteurs d'HipHop Hourra.
L'avenir nous le dira mais une chose est sûre, Dillon Cooper a l'avenir devant lui.


Joey Bada$$ - Waves (2012)



Voilà, une fois de plus j'arrive en retard: encore un nouveau mc issu de cette classe biberon, un peu à la Dillon Cooper. Joey Bada$$, p'tit gars né en 1995... Production Freddie Joachim et après 3 mixtapes (on va essayer des les poster ici d'ailleurs) et 2 albums avec son groupe (Pro Era), le p'tit nous prépare un album avec comme prodos Pete Rock, Q-Tip et Primo: rien que ça !!!!

dimanche 27 octobre 2013

Le Sampler/Samplé du Dimanche...

Aller, aujourd'hui on va parler un peu de Jay Dee, mais pas beaucoup: juste le temps de rappeler que sur l'album "Yancey boys", où on laisse son petit frère rapper sur ses sons, la superbe piste "Sounds like love" sample proprement le "See you later" de Flip Nunez.
Sur Joseph "Flip" Nunez, malheureusement peu d'infos circulent, jazzman de son vivant il laisse une œuvre relativement intéressante. L'album dont est tirée "See you later" se nomme "My own time and space" et est sorti en 1976.
Ce qui marrant à savoir, c'est que ce son a été samplé énormément: en rédigeant ce petit poste, je me rends compte que Kan Kick l'a aussi samplé pour la track "Don't lock my heart away"; une courte portion, mais samplée quand même.



mardi 22 octobre 2013

CM Jones - Perfect hand off (2013)

Hoplà, encore une jolie histoire du net comme on les aime: Dj Creestal, prodo marseillais capte MoShadee, lyriciste issu du New Jersey et forment CM Jones.
Joli taf de production même si certains sons bénéficient de samples utilisés et réutilisés, mais bon, quand c'est fait proprement... Au niveau du mic, si sur les premiers sons on est pas tout de suite conquis, force est de constater que MoShadee se débrouille très bien.
Bref, "Perfect hand off", c'est 19 titres qui valent le détour agrémentés de petites interludes qui créent un ensemble vraiment cohérent: l'album n'est plus tout jeune, étant sorti officiellement en Juin de cette année, mais mieux vaut tard que jamais (+ en cadeau leur 1er Ep).
Bonne écoute à tous ;)


1 - Intro
2 - Neva lost
3 - Makin it raw
4 - What you feelin
5- So long
6 - On the way
7 - Just a lil bigger
8 - Word is bond F. Nemo Achida
9 - Da Luv
10 - One time
11 - Our world
12 - Nj nigga
13 - Live forever
14 - Rock on
15 - Say likewise
16 - On the real
17 - Fire baby
18 - Goodbye to the struggle F. Theo Martins
19 - Perfect hand off (Outro)


lundi 21 octobre 2013

Kev Brown - Brazil dedication

Il y a quelques temps, Kev Brown s'est mis en tête de délaisser son Maryland natal pour faire une sorte de tour du monde musical: HipHop trip joliment commencé par un arrêt par Johannesburg avec le "South Africa dedication". Il remet donc le couvert tout récemment et transite par Salvador de Bahia et Rio de Janeiro et nous offre "Brazil Dedication".
Justement, ce "Brazil dedication" dont le lien a été posté dans la shoutbox par Y20 est une jolie surprise. Avec des samples beaucoup plus "colorés", on a du mal à reconnaître la pâte Kev Brown, sauf sur "A melodia". 
Comme à peu près les premières sorties du Kev, ce sont des mini albums que nous avons là, donc c'est courts, très court même mais ça n'enlève rien au plaisir de l'écoute. Allez, on vous donne en prime le "South Africa dedication"
Le tout étant isponibles dans de belles édition vinyles colorées chez Redef Records.
Faîtes-vous plaisir ;)




1 - The Great
2 - Montenegro
3 - Clima tropical
4 - Language barrier
5 - A melodia
6 - Exclusivo
7 - Não! Now
8 - Bela musica
9 - Bossa...
10 - Baile black (Remix)





1 - Makeba (Vocal)
2 - Party people dedication (Vocal)
3 - Makeba (Instru)
4 - Party people dedication (Instru)



dimanche 20 octobre 2013

Le Sampler/Samplé du Dimanche...

Bon, vous savez tous combien il est difficile de cramer des samples de Dj Hi-Tek, han ? Eh bien aujourd'hui, en exclusivité quasi industrielle, j'ai l'honneur, le plaisir, la grâce et peut-être la chance, de vous dévoiler la track qui est à l'origine de "No one knows her name" disponible sur la bande originale du film "Brown sugar (2002)".
Tout d'abord, le groupe: Camel, formé fin des années 60 aux Royaumes Unis, comme beaucoup de leur contemporains ils délaissent le Blues pour retrouver (musicalement) dans le Rock Progressif.
Après la sortie de 3 superbes albums, arrive alors en 1976 le génialissime "Moonmadness", pure produit de cette époque musicale mais qui laisse transparaître quelques velléités psychédéliques...
On y trouve le super "Song within' a song" qui nous intéresse justement aujourd'hui: remise au goût du jour par Tony Cotrell, sur laquelle il invite Piakhan & Big D à rapper. Pour ceux que ça intéressent, Big D = inconnu au bataillon et Piakhan fait parti des ces mc's éphémères qui ont gravités autour du label "Rawkus" fin des 90's et qui malheureusement n'a jamais sorti d'albums. Cependant, on le retrouve à featé sur pas mal de morceaux et ce jusqu'à tout récemment d'ailleurs.
Autre information destinée au crates diggers, il semblerait qu'Hi-Tek ait pas mal saigné la discographie de Camel...
Bon Dimanche à toutes et à tous ;) 





vendredi 18 octobre 2013

L'Exécuteur de Hong Kong - La Balade du Kid (2013)



À paraître sur "L'Envol du caméléon" en Novembre prochain, le nouvel album de L'Exécuteur de Hong Kong (le boss caché du Rap Français).

jeudi 17 octobre 2013

Ohmega Watts - Piece of a dream

Ohmega Watts, sorte de fils spirituel de Mos Def reviens en cette fin d'année avec un nouveau bébé appelé "Piece of a dream", qui sort sur "Mellow Orange".
Album lâché dans la shoutbox par 4Hom', d'ailleurs on te remercie mecton...
À la première écoute, on se trouve quelque peu confus: la production est assez loin de ce que l'on a l'habitude d'entendre avec Ohmega: ici, on se trouve à carrefour du dernier FlyLo et de Dam Funk mais le tout quand même avec quelque chose qui fait le lien avec ses travaux les plus anciens.
Il a tenté une nouvelle approche, que je salue volontiers par exemple sur "Jusswana" ou encore "Good fun", mais pour laquelle j'ai un peu plus de mal sur "Cosmo knotts" ou Dream sequence".
Le morceau qui illustre au mieux mon propos est je pense "Rocka rhyme".
Je ne peux pas dire que je suis conquis, ni que je n'ai pas aimé; je le trouve surprenant en bien des points. Ce qui est sûr, c'est qu'il me faudra encore quelques écoutes pour me faire un véritable avis.
Bonne musique à tous ;)


lundi 14 octobre 2013

Shad - Stylin F. Saukrates



Shad reviens avec un nouveau projet nommé "Flying colors".
Comme depuis chacune de ses sorties depuis de "The Old Prince", pas ou très peu de promo. C'est incroyable (dans le bon sens du terme) qu'avec aussi peu de visibilité il continue d’œuvrer dans le même trip, avec toujours la même fraicheur...

Faust Note #33

jeudi 10 octobre 2013

mardi 8 octobre 2013

M.E.D. - Classic (2011) + Classic Outtakes EP (2013)


En 2011, le rappeur Medaphoar AKA M.E.D., de son vrai nom Nick Rodriguez, nous a gratifié de son second album, qu'il a modestement baptisé 'Classic'. Les productions, dans l'ensemble, sont fournies par la famille Stones Throw : Georgia Anne Muldrow, Oh No, Karriem Riggins et bien sûr Madlib, qui en signe 10 sur 14. Que serait un album de MED sans le bad kid ? The Alchemist livre également une prod, l'une des meilleures du disque. Côté featurings, on retrouve des proches mais aussi des collaborations inattendues en la présence de, par exemple, Hodgy Beats qui fait partie du collectif Odd Future.
Si son flow est moins syncopé que par le passé, Medaphoar sait toujours aussi bien rapper. Ne boudons pas notre plaisir donc, même si on se rend facilement compte que ce n'est pas le meilleur projet que le label ait sorti, la faute à une légère monotonie qui s'installe progressivement. Ça reste néanmoins un LP plus qu'honnête, un bon album à découvrir; d'autant plus si vous êtes fan de ce mec. Bonne écoute les gens !

P.S. : En bonus, j'ai mis un lien pour un EP officieux d'outtakes de cet album, je viens de le survoler et ça a l'air pas mal. :)

M.E.D. - Classic

01 - Int'l
02 - Where I'm From (feat. Aloe Blacc)
03 - Too Late
04 - War & Love (feat. Oh No)
05 - Classic (feat. Talib Kweli)
06 - Get That (feat. Pok)
07 - JWF
08 - Roll Out (feat. Planet Asia & Kurupt)
09 - Blaxican
10 - Outta Control (feat. Hodgy Beats)
11 - Flying High
12 - Medical Card
13 - 1 Life 2 Live
14 - Mystical Magical


____________________

M.E.D. & Madlib - Classic Outtakes EP

01 - Open Your Eyes
02 - Sleeper Bag (feat. Oh No)
03 - Privacy (feat. Steve Arrington)
04 - Mirror Talk (feat. Pok)
05 - Hold U (feat. Aloe Blacc)
06 - Thee Amazing (feat. Mellow D)
07 - Same Sh*t

Mulatu Astatké - Mulatu of Éthiopia (1972)


Mulatu Astakté, artiste Éthiopien, est un jazzman dont la réputation n'est plus à faire. Si je voulais synthétisé à mort, je dirais qu'il est le penchant éthno de Roy Ayers: les deux bonhommes cultivant quelques intérêts pour le vibraphone.
Appelé couramment le père du Jazz Éthiopien, il parcours le monde depuis près de 40 ans, multiplie les collaborations et distille sa musique emprunt d'africanisme. Certains y verraient même une évolution du Jazz-Fusion, mais bon...
J'ai eu la chance de le voir au Paléo Festival de Nyon cette année, et je peux vous garantir que ça musique, presque hypnotique par moments vaut sacrément le détour, surtout pour vous, messieurs les beatmakers. J'ai mis la main récemment sur la réédition de l'album "Mulatu of Éthipia" initialement sortie en 1972 et qui est tout simplement magnifique.
7 plages instrumentales d'une musique qui fait écho directement (ou indirectement) à la musique de Fela Kuti et qui trouve peut-être son inspiration dans les créations de Roy Ayers ou de Donald Byrd: un vrai régal.
Bonne écoute ;)

Mulatu of Éthiopia

1 - Mulatu
2 - Mascaram setaba
3 - Dewel
4 - Kulunmanqueleshi
5 - Kasalefkut-hulu
6 - Munaye
7 - Chifara
 



dimanche 6 octobre 2013

Le Sampler/Samplé du dimanche...

91, Mc Solaar arrive avec son album "Qui sème le vent récolte le tempo" et balance son single "Bouge de là": le sample de ce morceau est un classique de Funk produit par le groupe Anglais "Cymande". Oui, des Anglais. Ce titre est disponible sur l'album éponyme sorti en 1973; on pourrait résumer cet album par 'de la Funk sous acide(s)'...